Cherchez l'erreur

Pascale entre dans mon bureau, et je ne lui dis rien. Hier soir, elle a éclaté tout dans sa chambre parce qu'une fois de plus, elle n'a pas supporté qu'on lui dise « non » à une de ses multiples demandes. Donc, elle entre et je boude . Elle s'assied sans rien dire,les 2 coudes se posent sur le bureau et la tête ainsi soutenue dans ses mains, elle me regarde travailler. Interpellant, ce regard, mais je ne cède pas. Au bout d'un moment, elle attrape mon roller effaceur et un prospectus, et se met à effacer des lettres. Au psychologue qui passe la tête à la porte pour dire bonjour, je dis ; « tu as vu, c'est magique, cet engin, ça efface les conneries que l'on a faites ». Pascale ne dit rien, elle s'applique. Elle me tend ensuite le prospectus et se sauve. Un grand coeur est dessiné en blanc, avec mon prénom...

Lire la suite...

Musique Maestro ...

Notre quotidien est émaillé de paradoxes, de situations où la cohérence semble avoir déserté le réel. Aux situations « borderlines », dans lesquelles nous baignons, l'adéquation de réponses adaptées n'est pas toujours de mise, surtout quand les court-circuits ne se placent pas uniquement dans le relationnel au jeune, mais également dans l'incapacité de certains services extérieurs, voire de parents à entrer avec nous dans une dynamique de collaboration structurante...

Lire la suite...

Le fonctionnement de nos unités de vie

Au-delà de la spécificité de chaque unité de vie, il existe des principes pédagogiques généraux qui régissent la vie de tous les jours.  Chaque unité est organisée de façon à ce que chaque jeune puisse trouver un cadre de vie dans lequel il puisse évoluer favorablement et satisfaire ses besoins propres : besoins d'écoute, d'affection, de protection, d'affirmation de soi, besoin d'un cadre structuré et structurant, tout en laissant assez de souplesse pour permettre la vie individuelle et l'initiative privée.

Lire la suite...